Comment traiter les boues et les eaux usagées ?

traiter les boues

Les eaux usées ne peuvent être immédiatement rejetées dans le milieu naturel. Non ! Elles peuvent polluer l’environnement et causer des dégâts plus ou moins importants selon leur degré de toxicité des composants. Mais quelles sont les solutions ? Le traitement des eaux usagées bien sûr ! Mais quelles sont les techniques utilisées ?

Pourquoi traiter les eaux usagées et les boues ?

Les eaux usagées ne doivent pas être éjecté directement dans les eaux superficielles sans être traitées, car elles entrainent une pollution de l’eau qui peut avoir des impacts néfastes à moyen, à court et à long terme :

Enlisement des cours d’eau et des lacs Manque de transparence de l’eau Diminution de la concentration en oxygène : suite aux rejets des produits biodégradables Asphyxie des cours d’eau Eutrophisation : en cas de rejet d’azote et de phosphore dans l’eau Pollution microbiologique : l’eau ne sera plus adaptée à certains usages, car elle est considérée comme malpropre Effets toxiques sur la faune et la flore aquatiques

Ainsi, pour éviter les impacts environnementaux, il est très important de traiter les eaux dans des centres destinés à cet effet.

Concernant les boues, le traitement vise :

à diminuer le volume : ainsi, la quantité à stocker sera réduite. Ce qui permet de gagner de l’espace à les stabiliser : le but étant d’améliorer les caractéristiques physiques à supprimer les mauvaises odeurs et à arrêter la biodégradation

Si vous recherchez un spécialiste dans le domaine, cliquez ici.

Comment traiter la boue ?

Le procédé à boue activée ou épuration biologique est certainement le plus connu en matière de traitement des eaux usagées. C’est une technique écologique, car elle ne fait pas appel à des produits chimiques. Le principe est simple. Il suffit d’ajouter un concentré de bactéries et un brassage mécanique. Ce sont ces bactéries qui engloutissent les substances polluantes (molécules de phosphore, d’azote et de carbone) et les transforment par la suite en boue.

Le traitement des boues est réalisé dans une station d’épuration et se divise en plusieurs étapes :

l’épaississement

Les professionnels ajoutent des floculants organiques de synthèse ou des minéraux pour séparer facilement les produits solides et liquides de la boue

la déshydratation

Cette démarche consiste à réduire au maximum la teneur en eau des boues. Le résultat peut varier selon la filière, la nature des boues et la technique utilisée. Là encore, on distingue deux types de méthode, à savoir :

La déshydratation mécanique : dans ce cas, le professionnel réalise une centrifugation ou une filtration. Ces solutions sont accessibles aussi bien pour les grandes que les petites stations La déshydratation par géomembranes : c’est une technique encore récente. Dans ce cas, on place les boues dans ce qu’on appelle des « géotubes » dotées de petits pores. L’eau coulera alors petit à petit et les boues restantes ont une siccité allant de 15 à 25 %

Où sont réalisés les traitements des boues et eaux usagées ?

Les eaux usagées et les boues sont traitées dans ce qu’on appelle « les stations d’épuration ». Ce sont des installations réservées à l’épuration des eaux usées domestiques et/ou industrielles. C’est d’ailleurs une étape incontournable avant le rejet dans le milieu naturel. L’objectif ? Extraire les polluants contenus dans les eaux et les changer en boue. Actuellement, de nombreux prestataires se sont spécialisés dans le traitement des eaux et des boues. En cas de besoin, vous pouvez les contacter.