COP 21, comment réduire son impact du climat ?

COP 21

L’un des enjeux cruciaux de la COP 21 est de limiter le réchauffement climatique. Les principaux participants ont accepté de respecter un contrat à l’issue de la Conférence Climat. La conférence internationale sur le climat est l’occasion de déterminer des engagements visant à préserver l’environnement.

L’impact des déplacements en émissions de CO2

Le transport est le secteur qui émet le plus de dioxyde de carbone en France avec près de 28 % des émissions totales. Le trafic routier est responsable de 92 % des émissions de CO2. Les poids lourds ne sont pas considérés comme les plus polluants. 57 % des émissions sont provoquées uniquement par les voitures particulières. En conduisant sa voiture, on est responsable du dérèglement climatique. En effet, les conducteurs quotidiens génèrent 2 tonnes de CO2 par an.

Il existe pourtant des solutions permettant de rendre les déplacements moins émissifs. En privilégiant d’autres moyens de transport écologique, on réduit considérablement l’impact du climat. La marche, le vélo ou le transport en commun (métro, tramway, train, Transilien, RER et TER) permettent de bénéficier d’un impact nul ou faible du dérèglement climatique.

On peut également réduire l’émission des gaz à effet de serre : en pratiquant le covoiturage intensif à 3 ou 4 passagers, en privilégiant la marche ou le vélo pour les trajets de moins de 3 km ou en conduisant convenablement permettant de réduire la consommation de carburant. Choisir de préférence les véhicules électriques ou les modèles de voitures moins émissives est également une solution pour préserver l’environnement.

Bilan de la COP 21 sur l’impact du climat

À l’issue de la COP21, 195 états ont conclu un accord qui les engage à diminuer l’émission de gaz à effet de serre. L’objectif final de l’accord est de solliciter les États à stabiliser le réchauffement climatique provoqué par l’activité humaine à moins de 2 °C jusqu’à 2100. L’effort à atteindre est de 1,5 ° C.

COP21, conférence aux résultats prometteurs

La totalité des participants a accepté de s’engager auprès des Nations unies à respecter les décisions relatives à la réduction de l’impact du climat. Les engagements nationaux devraient être révisés à la hausse tous les 5 ans après 2020. Dirigeants d’entreprises, négociateurs, O.N.G., journalistes, acteurs de la société civile, plus de 40 000 personnes ont participé au colloque qui s’est tenu au Bourget. La conférence internationale a pour objectif de proposer des mesures au niveau mondial.