Déchets radioactifs : un stockage pour l’éternité

Déchets radioactifs

Les déchets radioactifs sont extrêmement dangereux pour l’environnement à tel point qu’un stockage pour l’éternité peut s’avérer être problématique pour l’avenir. L’enfouissement des déchets radioactifs dans la roche afin de stocker les déchets nucléaires pour l’éternité est une opération délicate qui suscite de nombreuses interrogations.

Les enjeux du stockage des déchets nucléaires à Bure

À Bure, petite commune située en Meuse, figure un projet de construction de sites consacrés au stockage de déchets radioactifs. La construction du site est sujette à de nombreuses controverses. Le site souterrain accueille à partir de l’an 2000 des laboratoires de l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs. Cet établissement développe le prototype d’un Centre industriel de stockage géologique ou Cigéo.

L’objectif du site de stockage de déchets nucléaires est de confiner pendant 100 000 ans, 15 km² de galeries d’alvéoles de déchets radioactifs les plus dangereux. Ce cimetière nucléaire fut sélectionné par les scientifiques pour sa couche argileuse de 120 m d’épaisseur réputée pour son imperméabilité.

Ce lieu de stockage de déchets nucléaires permet de stocker 10 000 m³ de déchets nucléaires de haute activité et 70 000 m³ de moyenne activité. Les résidus générés essentiellement par l’industrie électronucléaire civile et militaire sont des produits de fission, produits d’activation ou débris métalliques issus du fonctionnement des installations nucléaires.

Les méthodes de stockage des déchets nucléaires

Le souci avec le site de stockage des déchets radioactifs est qu’il stocke une concentration extrême de radioactivité dans le temps. Les déchets contenus dans le cimetière radioactif émettront pendant des dizaines de milliers d’années près de 100 000 et 10 milliards de becquerels par gramme. Les déchets radioactifs représentent normalement un volume limité de 3 %. En stockant les résidus nucléaires dans un seul endroit en Buse, la concentration de la quasi-totalité de la radioactivité (99 %) rend le site très dangereux.

Rappelons que 60 % des déchets MA-VL et 30 % de HA sont entreposés provisoirement dans des installations en surface. Les lieux de stockage en surface des déchets nucléaires sont situés par exemple à La Hague dans la Manche et à Marcoule dans le Gard. Le Cigéo est un projet industriel démesuré présentant des risques insensés. La construction du futur site de stockage de déchets radioactifs fut souvent empêchée.

Construction d’une poubelle nucléaire en Finlande

La Finlande envisage de construire un site souterrain visant à stocker des déchets nucléaires pour 100 000 ans. La construction du champ a débuté en 2004. La menace nucléaire de cette installation est réellement présente malgré le fait que le stockage souterrain est construit dans un endroit stable.