L’écologie industrielle : l’écosystème, vecteur du développement durable

L’écologie industrielle

L’écologie industrielle est une composante opérationnelle du développement durable. Grâce à cette approche, l’écosystème industriel devient un vecteur de la préservation de l’environnement. Pour cela, il est recommandé aux industriels de posséder un ensemble d’opérations telles que l’optimisation des consommations énergétiques et matérielles, réduction des déchets et système de recyclage.

Qu’est-ce qu’une écologie industrielle ?

L’écologie industrielle fait partie du management environnemental qui vise à limiter les impacts de l’industrie au niveau de l’environnement. Cette notion est une pratique récente basée sur l’analyse des flux de matière et d’énergie. Son objectif est d’avoir une approche globale du système industriel, le représenter comme un écosystème à part entière afin de le rendre compatible avec les écosystèmes naturels.

Le principal enjeu de l’écosystème industriel est de privilégier le développement durable. Pour ce faire, il est important d’aller au-delà des politiques environnementales sectorielles et évaluer des défis plus généraux. Conscient de préserver l’écosystème, l’objectif de l’écologie industrielle consiste à limiter les démarches traditionnelles qui se résument à la réduction des pollutions. Les approches étudiées varient de la source au bout de chaîne.

Solutions apportées par l’écologie industrielle

Le souci avec les techniques ou les modes de production est que généralement les industriels visent à optimiser leur rendement en mettant en place un équipement au milieu d’une installation sans évaluer l’impact global. Avec l’écologie industrielle, on recherche des solutions visant à favoriser la transition du système industriel vers un système viable et durable. Pour y parvenir, l’écosystème industriel vise à optimiser à l’échelle du groupe d’entreprises, de régions, de filière voire du système industriel dans son ensemble.

Afin d’atteindre ses objectifs, l’écologie industrielle valorise par exemple les déchets d’une filière afin de les recycler dans cette même filière ou autre opération. Le but de cette étude est qu’il ne reste que des déchets ultimes et en très faible quantité. C’est le cas par exemple pour l’utilisation de l’hydrogène issu du raffinage pétrolier ou de carbochimie. Grâce à l’intervention de l’écologie industrielle, le gaz sidérurgique est brûlé pour produire de l’électricité et de la chaleur.

Écologie industrielle et territoriale

L’écologie industrielle et territoriale ou EIT répond à l’enjeu de la transition écologique des territoires en proposant une approche innovante, systémique et transversale relative à l’optimisation des flux de matières telles que l’énergie, la gestion de l’eau et des déchets. L’écologie industrielle et territoriale se développe partout dans le monde. En France on recense environ 50 initiatives territoriales.