Que saviez-vous des subventions du calorifuge ?

subventions du calorifuge

Les travaux de calorifugeage représentent l’isolation des réseaux d’eau chaude et chauffage de bâtiments. Les réseaux de tuyaux représentent régulièrement d’importantes fuites de chaleur qui engendrent une consommation excessive d’énergie. Le principe du certificat d’économie d’énergie appelée également certificats blancs est que la politique nationale encourage les économies d’énergie.

En quoi consistent les certificats d’économie d’énergie ?

L’objectif du certificat d’économie d’énergie consiste à obliger certains acteurs à entreprendre des économies d’énergie tout en encourageant les autres acteurs en leur accordant un certificat. Les acteurs concernés par les processus obligatoires peuvent choisir de réaliser eux-mêmes les mesures d’économie d’énergie, payer une surtaxe à l’État ou acheter des certificats aux acteurs qui ne sont pas concernés par cette obligation. Les certificats d’économie d’énergie en France fixent une pénalité de 0,02 €/kWh cumac maximum ainsi, pour négocier les certificats sur le marché prévoir entre 0 et 0,02 €/kWh cumac (kWh cumulés actualisés).

Le contexte de l’application du protocole de Kyoto concerne le système des certificats d’économie d’énergie. Ce dispositif est mis en place avec la loi de Programmation fixant les Orientations de la Politique énergétique (POPE) qui date du 13 juillet 2005. Le principe du certificat blanc est d’uniformiser, réglementer et valider les économies d’énergie. Le calorifuge de vos canalisations d’eau chaude et de chauffage est une démarche gratuite grâce à la Loi pour la Transition Énergétique la Croissance Verte.

Offres gratuites des travaux de rénovation énergétique subventionnée par les Certificats d’économie d’énergie

Les locataires, copropriétaires et membres du conseil syndical peuvent bénéficier des travaux 100 % subventionnés par le syndic ou bailleur. Les travaux de rénovation énergétique permettent d’entreprendre gratuitement l’isolation des tuyaux d’eau chaude et de chauffage de l’immeuble. Pour bénéficier de cette offre, il faudra commencer par prendre rendez-vous auprès d’un spécialiste, un responsable vérifie l’éligibilité de l’immeuble, le syndic poursuit la procédure afin de coordonner les travaux avec les professionnels. Précisons que d’autres travaux de rénovation énergétique sont également subventionnés, c’est le cas d’un programme national de distribution d’ampoules LED, une offre clé en main pour isoler les combles.

Quelques exemples d’aides fiscales pour la subvention du calorifugeage

Il n’y a pas que les certificats d’économie d’énergie qui améliorent les performances énergétiques des logements des particuliers. Ainsi, les personnes qui ont besoin d’entreprendre des travaux de rénovation afin d’améliorer les performances énergétiques d’une habitation peuvent compter sur les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah).

Les aides de l’ADEME consistent à participer au financement de bilan thermique, installation collective d’un chauffe-eau solaire, pompe à chaleur géothermique, chaudière à bois ou raccordement à un réseau de chaleur. Les aides de collectivités territoriales, dispositif Duflot, exonération de la taxe foncière, contribution du locataire aux travaux d’économie d’énergie ou encore les aides financières pour l’outre-mer sont des dispositions pour subventionner les travaux de calorifugeage.