Comment faire face au problème de la surpêche ?

surpêche

La lutte contre la surpêche est nécessairement utile pour la protection de l’écologie marine. Plusieurs techniques sont à considérer pour lutter contre la surpêche. Si vous avez besoin de les savoir, profitez des meilleurs conseils pratiques.

Pratiquez l’aquaculture marine intense

Dans le cadre de la lutte contre la surpêche, le label MSC agit selon trois principes fondamentaux comme les stocks de poisson durables, un impact environnemental minimisé et la gestion efficace des pêcheries. La pratique de l’aquaculture marine contribue à la réalisation de ces trois principes fondamentaux du label MSC, car elle permet de trouver de nouveaux fonds poissonneux. Ainsi, on pourra satisfaire facilement à l’augmentation de la consommation des produits de mer. Pour ce faire, il vous faut installer l’écloserie au bassin de grossissement suivant le modèle de l’aquaculture marine moderne. Vous pouvez installer une écloserie spécialement pour la fécondation artificielle des poissons, des crustacés ou des mollusques. Vous devrez avoir des connaissances suffisantes pour leur système de reproduction, car ces espèces sont souvent triploïdes. Vous allez prendre toutes les mesures nécessaires conformément à la fragilité de ses œufs et de ses petits. Il vous faut également leur assurer un régime alimentaire adéquat. Cette population marine nécessite une nourriture riche et variée. Son régime alimentaire peut se changer d’un stade à un autre durant son élevage. Il vous faut également des coraux marins, car le quart de ces populations marines grandissent grâce à eux. Ainsi, on pourra installer même une ferme aquacole pour l’élevage de quelques genres de fruits de mer les plus demandés au marché.

Augmentez les stratégies de lutte contre la pêche illégale

L’augmentation des stratégies de lutte contre la pêche illégale est également un meilleur moyen pour lutter efficacement contre la surpêche dans le cadre du label MSC. La multiplication des contrôles constitue un bon moyen pour y parvenir. Ainsi, il faut assurer le contrôle des instruments de pêches et interdire l’usage de quelques instruments détériorant l’environnement aquatique. Il en est ainsi de l’usage de la pêche à la dynamite ou à l’explosif, pêche au cyanure et la pêche Muroami. Il faut, également, faire le contrôle sur la largeur et la profondeur maximale d’un filet de pêche afin d’éviter à ce que le filet sera trop profond pour déstabiliser les coraux marins. Dans ce cas, la mise en place du régime d’autorisation peut aider les autorités marines au contrôle. Ainsi, il y aura surement des captures autorisées et des captures non autorisées pour pouvoir protéger spécifiquement certaines espèces marines comme le thon rouge et certains prédateurs. La mise en place d’un système de tri ou de calibre entre les fruits de mer est nécessaire également. Toutefois, la plupart des poissons pris rejetés survivent difficilement.

Abandonnez le système de subvention des entreprises de pêche

La subvention du gouvernement sert à financer l’entreprise de pêche dans ses activités. Cette subvention est souvent une anti-lutte contre la surpêche. En effet, l’obtention de cette subvention permet à une firme de pêche de rester longtemps aux zones de pêche presque épuisées même s’il n’est plus rentable, car il bénéficie d’un moyen financier de compensation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *